Pour les enquêtes contacter » +255-27 2970430

Justice Sylvain Ore

Juge Sylvain Oré (Président) - Côte d’Ivoire

Le Juge Sylvain Oré est originaire de Côte d’Ivoire. Il a été élu Juge à la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples en 2010, pour un mandat de quatre ans.

Il est Avocat au Barreau de Côte d’Ivoire depuis 1998.
Il est titulaire d’une Maîtrise en droit et d’un Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (CAPA) de l’Université d’Abidjan–Cocody. Il détient également un Diplôme d’Études supérieures spécialisées (DESS) en droits de l’homme délivré par l’Institut de la dignité et des droits humains du Centre de Recherche et d’Action pour la Paix (Abidjan, Côte d’Ivoire).

Il a reçu une formation de haut niveau dans le domaine du contentieux des droits de l’homme à la Cour de justice de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Abuja, Nigeria). Il a également suivi des études approfondies en droit international et droit comparé des droits de l’homme à l’Institut international des droits de l’homme (Strasbourg, France).

Il a été lauréat du concours d’éloquence des Avocats, organisé par le Barreau de Côte d’Ivoire en 2001 et s’est vu décerner le prestigieux titre de « Secrétaire de Conférence ».

Juge Oré est l’auteur d’un mémoire de spécialisation de troisième cycle universitaire sur « La protection des droits de l’homme par la Cour de justice de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ».

 


KiokoJuge Ben Kioko (Vice Président) - Kenya

Le Juge Ben Kioko a travaillé au service juridique de l'OUA/UA à diverses fonctions, avant de devenir Conseiller juridique de la Commission de l'Union africaine entre 2001 et juillet 2012. Comme Conseiller juridique principal de la Commission, il a exercé les fonctions de dépositaire des traités de l’OUA/UA, et a supervisé la rédaction de traités et accords, contrats et de la préparation des rapports à soumettre au Conseil exécutif et à la Conférence de l'Union.

Au niveau du service juridique, Juge Ben Kioko a organisé des réunions annuelles entre les conseillers juridiques de l'UA et les CER et a mis en place des accords de collaboration avec les conseillers juridiques des interlocuteurs de l’UA, en particulier ceux du système des Nations Unies (ONU), de l'Union européenne (UE), de l’Organisation juridique consultative des pays d’Asie et d’Afrique et d'autres organisations internationales.

Il a également participé à la conception, à la rédaction et à la négociation des traités adoptés sous l'égide de l'OUA/UA depuis 1994 et à l'opérationnalisation des organes établis suite à ces traités, y compris ceux relatifs aux organes judiciaires de l'OUA/UA. Il a également contribué à la rédaction et à la négociation de divers instruments relatifs aux droits de l'homme, notamment ceux relatifs à la lutte contre la corruption, aux droits de la femme, à la démocratie, à la gouvernance et aux élections, ainsi qu’à l'architecture de l'Acte constitutif et des Statuts du Conseil économique et social visant à faire participer les peuples africains au travail de l'UA.

En ce qui concerne la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples, Juge Ben Kioko a fait partie du groupe initial qui a préparé la décision de la Conférence en 1994 sur la création de la Cour, après des réunions à Addis-Abeba et à Genève pour lancer le premier projet de Protocole. Il a ensuite convoqué toutes les réunions d'experts et de Ministres de la Justice avant l'adoption du Protocole par le Conseil exécutif et la Conférence.

Juge Ben Kioko est Membre du Groupe consultatif sur la mise en œuvre du projet de normes en matière de droits de l'homme, du Centre de mise en œuvre des droits de l'homme, Faculté de droit, Université de Bristol, (Royaume-Uni), membre du comité de rédaction, Commonwealth Law Journal, Secrétariat du Commonwealth, Londres, (Royaume-Uni) et membre associé de Chartered Institute of Arbitrators.

Contacter la Cour

Derniers communiqués de presse